MAG HAITI

Violences policières: Le RNDDH condamne la dispersion violente d’un sit-in contre l’insécurité à Port-au-Prince

violences-policieres:-le-rnddh-condamne-la-dispersion-violente-d’un-sit-in-contre-l’insecurite-a-port-au-prince

Dans un communiqué daté du 29 juin 2020, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) condamne les actes de violences perpétrés par des agents de la Police Nationale sur le sit-in du regroupement “Nou pap dòmi”, devant les locaux du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique ce lundi 29 Juin 2020.

Dénommé “Sit-in pou lavi”, ce rassemblement lancé par le groupe Petrochallengers “Nou Pap Dòmi” avait pour mission de dénoncer l’insécurité grandissante qui sévit dans le pays, notamment le cas récent du double assassinat de deux jeunes danseurs retrouvés immolés à Tabarre.

L’organisme de droits humains informe que des agents de plusieurs unités de la police sur place ont lancé plusieurs bombes lacrymogènes en direction des manifestatants-tes qui se tenaient à la Rue Charles Summer. Elle dénonce l’usage abusive de la force et associe ces actions à l’entrave de la jouissance des libertés d’expression et de réunion.

Le RNDDH rappelle que pas moins de 54 personnes ont été tuées pendant les mois de Mai et de Juin 2020. Ce triste décompte montre clairement l’étendue de gravité de la situation d’insecurité que connaît le pays.

La liberté d’expression et de réunion est garantie par la Constitution en ses articles 28 et 31 rappelle l’organisme. Elle exhorte le Conseil Supérieur de la Police Nationale et les autorités étatiques à tout mettre en œuvre pour garantir le respect des droits et des libertés fondamentaux du peuple et pour le rétablissement d’un climat sécuritaire dans le pays.

Eleine E. Jn Pierre

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/c/maghaiti?sub_confirmation=1&gl=CO&hl=es-419

©️ Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2020

Comment here