JUNO 7

Un nouveau décret place les microcrédits sous le contrôle de la BRH

Un nouveau décret place les microcrédits sous la régulation de la BRH.

Port-au-Prince , Haïti .- Désormais les institutions financières appelées microcrédits accordant des crédits à des petits commerçants et petites entreprises sont placées sous le contrôle de la banque centrale comme autorité régulatrice. Une nouvelle disposition saluée par le numéro un du conseil d’administration de la Banque de la République d’Haïti (BRH).

Jean Baden Dubois, en conférence de presse, ce mercredi, au Centre de convention et de documentation de la Banque de la République d’Haïti, a fait savoir qu’il s’agit d’un décret fondamental pour la microfinance et l’inclusion financière, car les microcrédits, aussi important qu’ils soient échappaient à la régulation de la BRH.

“Les microcrédits ont besoin de ressources pour faire leur travail. Ils sont vraiment proches des petits commerçants et entrepreneurs, à travers eux, la BRH va pouvoir toucher une grande majorité de gens au bas de l’échelle du système de crédit. Et, inversement les microcrédits auront accès aux programmes de la BRH”, a expliqué le gouverneur l’air satisfait.

Le décret sur la microfinance

Les institutions de microfinance qui ne sont ni des banques ni des coopératives d’épargne et de crédit offrent des services financiers dans des zones difficiles d’accès et visent à l’amélioration
de la vie de nos concitoyens et concitoyennes. Elles ne sont cependant ni règlementées, ni
supervisées, ce qui constitue un frein à la croissance du secteur et un risque pour les acteurs.

En outre, la microfinance est un outil important d’inclusion sociale, de réduction des disparités et de contribution positive au PIB, à travers l’activité commerciale et les services en général.

A cet effet, la promulgation du décret sur le fonctionnement des institutions de microfinance
permettra de remplir un vide juridique. La BRH est désormais l’autorité de contrôle des
institutions de microfinance dont les activités essentielles sont le crédit (microcrédit), la collecte
de l’épargne, la gestion des moyens de paiement.

La BRH sera en charge de l’agrément, de la règlementation, de la supervision et du respect par
ces institutions des lois et règlements.

Le décret prévoit une période transitoire durant laquelle les institutions financières en activité devront se conformer. La BRH publiera dans les meilleurs délais des avis indiquant à ces
institutions le processus et les modalités devant aboutir à leur reconnaissance et agrément par la BRH.

En savoir plus :

Le système bancaire haïtien reste financièrement solide, malgré la Covid-19

Comment here