MAG HAITI

Profil professionnel de Me Monferrier DORVAL lâchement assassiné en sa résidence privée

Me Monferrier Dorval a prêté serment comme avocat le 13 novembre 1993. Il avait intégré le Cabinet Lamarre avant même sa prestation de serment. Il y a débuté sous le contrôle éclairant de ses aînés, Mes Léon Saint-Louis, Boniface Alexandre et Louis M. Lamarre, ce dernier ayant été professeur et Doyen de la Faculté de Droit et des Sciences Économiques à Port-au-Prince de l’Université d’État d’Haïti.

Il se souvient encore de la boutade de Me Boniface Alexandre : « Toi, Dorval, tu es Docteur en Droit, moi, je suis Docteur en procédure ». Pour Me Alexandre, un avocat doit maîtriser la procédure et, au Cabinet Lamarre, il exhortait les avocats à ne pas commettre d’erreurs de procédure. Ainsi, Me Dorval a pu cumuler la science du droit qu’il acquérait des universités haïtienne et française avec la technique juridique qu’il apprenait sur le tas au Cabinet Lamarre. Il garde précieusement l’ouvrage de procédure civile préparé par son professeur Ernst Trouillot, le feu mari d’Ertha-Pascal Trouillot. Très vite, Me Dorval maîtrisait la procédure et les arcanes de la profession. Il plaidait tant à Port-au-Prince que dans les autres juridictions du pays, et cela quelque soit le niveau de juridiction.

Quelques années après le décès de Me Lamarre, il a fondé en janvier 2000 son propre cabinet, le Cabinet Dorval.

L’expérience d’avocat et de professeur d’Université habilite Me Dorval à affirmer que le droit est un. Un juriste, même s’il est spécialisé, doit connaître les autres branches du droit. La séparation droit privé – droit public trouve ses limites sur le plan pratique. La solution à une question de droit privé peut être subordonnée à celle d’une question préjudicielle de droit public, et vice-et-versa. Un avocat pénètre mieux le droit pénal s’il connaît bien le droit civil.

Le Cabinet Dorval est, à tout le moins, une école de science et de technique juridiques. En général, c’est au cabinet qu’on apprend à rédiger les actes de procédure (sommation, citation devant la justice de paix, assignation, citation au correctionnel, acte d’appel, conclusions, requête en Cassation). La plaidoirie au tribunal se prépare au cabinet.

En tant qu’avocat, Me Dorval a spontanément apporté son concours aux activités scientifiques du Barreau de Port-au-Prince durant les bâtonnats de Me Gervais Charles et de Me Carlos Hercule. Il a intégré le Conseil de l’Ordre en octobre 2015 à la demande de Me Stanley Gaston, devenu Bâtonnier. À l’avènement du Bâtonnier Gaston, il fut dépêché en décembre 2015 à Cotonou, Bénin pour présenter lors de l’assemblée générale la candidature du Barreau de Port-au-Prince à l’organisation du 32e Congrès de la Conférence internationale des Barreaux de tradition juridique commune (CIB). Il est le coordonnateur de la Commission scientifique du Barreau de Port-au-Prince. Sous sa direction, cette Commission a organisé diverses conférences scientifiques et a fait paraître la nouvelle revue du Barreau dénommée « La Basoche », dans laquelle il anime constamment un éditorial.

Il fut tour à tour Président du Comité d’organisation du 32e congrès de la CIB en Haïti et Président du Comité d’organisation du séminaire de l’Union Internationale des avocats (UIA). Dans le cadre d’un partenariat du Barreau de Port-au-Prince avec la USAID, la Commission scientifique coordonne le premier concours d’ouvrages doctrinaux de droit à l’intention des avocats et des avocates du Barreau de Port-au-Prince. Sur recommandation du Bâtonnier Gaston, la commission compte publier les Actes du séminaire de l’UIA. Au niveau le plus élevé, Me Dorval veut continuer à servir le Barreau de Port-au-Prince en assurant la protection de la profession et en défendant les droits de ses membres sans distinction aucune.

La profession d’avocat est à la fois noble, prestigieuse et exigeante. Me Dorval, par sa candidature à la dignité de Bâtonnier de Port-au-Prince, ambitionne de faire du Barreau de Port-au-Prince un plus grand barreau au bénéfice de tous les avocats et de toutes les avocates.

Votez Me Monferrier Dorval, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, pour sauvegarder les acquis de l’Ordre, améliorer, innover.

Équipe de campagne aux dernières Élections du barreau
(suivant entretien avec Me Monferrier Dorval)

Louino VOLCY

Comment here