JUNO 7

Prêt à l’ONA: Réginald Boulos répondra aux questions de l’ULCC ce vendredi

Prêt à l’ONA: l’homme d’affaires Réginald Boulos répondra aux questions de l’ULCC ce vendredi 28 août 2020

Après Youri Latortue, c’est au tour de l’homme d’affaires Réginald Boulos de répondre, ce vendredi à 11 heures AM, aux questions de l’Unité de Lutte Contre la Corruption(ULCC) qui affiche ces derniers temps, une velléité remarquable pour avoir plus de détails sur les prêts accordés par l’Office National d’Assurance Viellesse.

Dans une interview accordée à Juno7, le président du parti Mouvement Troisième Voie, le docteur Boulos, informe n’avoir reçu l’invitation de l’ULCC que le mardi 25 août alors que la correspondance date du lundi 24 août 2020.

Apparemment serein, il se dit disposé à répondre en toute quiétude et en toute franchise à la moindre question afin d’éclairer la lanterne du DG de l’institution, Me Hans Jacques Ludwig Joseph, en ce qui concerne son prêt pour lequel il dit payer régulièrement intérêt et remboursement.

“Je suis très calme et serein. Je n’ai rien à cacher”, a déclaré le patron de la compagnie Universal motors, concessionnaire de la marque Nissan en Haïti.

Dans toutes ses interventions dans la presse, le Dr.Boulos n’a cessé de faire comprendre que le prêt contracté à l’ONA, n’est autre qu’un placement financier. Conforme à l’article 205 de la loi organique de l’ONA, il prévoit un remboursement de 3% d’intérêt sur le prêt total estimé à 700 millions de gourdes et 1.5% sur chaque voiture de marque Nissan vendue sur une période de 10 ans.

Schultz Simpssie Cazir, secrétaire général du MTV a dans un tweet, précisé que la décision de Réginald Boulos de répondre à l’invitation de l’ULCC, décrit le respect qu’il témoigne à l’égard des institutions de son pays. Il explique aussi, selon le tweet de M.Cazir, que son devoir est au propre. quant à ses obligations envers l’institution concernée.

Plus loin, dans ce même tweet, le secrétaire géneral invite les militants du Mouvement Troisième Voie à rester sereins mais vigilants.

En savoir plus :

“l’ULCC n’avait rien à nous reprocher”, dixit Youri Latortue

Comment here