MAG HAITI

Pour l’OEA, les élections législatives doivent se tenir en Haïti au plus tard fin janvier 2021

L’organisation des Etats Américains (OEA) par l’entremise de son Secrétaire Général Luis Almagro presse l’administration Moise-Jouthe d’organiser les élections législatives retardées au plus tard d’ici à la fin du mois de janvier de l’année prochaine, a appris la rédaction de Maghaiti.

« Il est impératif d’organiser les élections législatives au plus tard à la fin du mois de janvier de l’année prochaine pour restaurer, en toute sérénité, un Parlement fonctionnel puis, le moment venu, de respecter les échéances électorales afin de procéder au transfert démocratique du pouvoir exécutif », a écrit le secrétaire général Luis Almagro au président Moïse dans une correspondance en date du 26 aout 2020.

« C’est dans cette optique que je vous sollicite, en votre qualité de chef d’État démocratiquement élu, que soient posées les premières pierres indispensables à l’établissement d’un processus électoral techniquement viable et conforme aux réalités préoccupantes de l’heure. Ce processus devra permettre une participation inclusive de tous les secteurs de la société et rétablir, dans les meilleurs délais, le bon fonctionnement des institutions fondamentales à la vie démocratique du pays dont le Parlement », a poursuivi Luis Almagro.

« La continuité de l’ordre démocratique, socle de l’ensemble de nos démarches, ne saurait se conjuguer, note le numéro un de l’organisme hémisphérique, sans ce processus précédemment évoqué tout comme elle ne saurait exister sans vos démarches de progrès et d’humanisme qui ne cessent de guider votre administration et ont déjà marqué d’une empreinte indélébile le destin de votre pays.
Par ailleurs, Luis Amalgro avait, il y a peu, saluer l’initiative d’entreprendre des consultations pour un nouveau CEP et exhortons tous les secteurs à y participer en vue des prochaines échéances électorale.

Comment here