JUNO 7

Monferrier Dorval, une victime qui révolte

monferrier-dorval,-une-victime-qui-revolte

Monferrier Dorval,  une victime de plus,  une victime de trop…

Encore une famille en larme. Monferrier Dorval, digne fils du pays, un nom de plus sur la longue et accablante liste des victimes de l’insécurité. Qui sera le prochain?

Une semaine sanglante, comme si un mauvais sort avait été jeté au pays. Une dévastatrice Tempête tropicale Laura (31 morts) et une insécurité galopante qui gangrène la vie des citoyens mais que l’on finit, malheureusement, par “accepter”. Trois morts rien qu’en l’espace de 48 heures. Michel SAIEH (PDG de Piyay Market), Frantz Adrien Bony( journaliste) et  Monferrier Dorval ( avocat, Docteur en droit constitutionnel et professeur à l’université)

Monferrier Dorval, 64 ans, professeur à l’université, Bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-prince, a été assassiné chez lui dans la nuit du 28 Août. Une perte douloureuse pour le pays.

26 ans de carrière, un parcours exemplaire

Licencié en Droit à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l’Université d’État d’Haïti et en Service Social à la Faculté des Sciences Humaines (UEH),  il fut lauréat d’un concours organisé par la Mission française de coopération et partit en france où il décrocha  son Diplôme d’Études Approfondies (DEA) puis son Doctorat en Droit à la Faculté de Droit et de Science Politique de l’Université de Droit, d’Économie et des Sciences d’Aix-Marseille.

Il rentra au pays en 1993 et rejoigna le Cabinet LAMARRE où il débuta en tant qu’avocat. Puis, il a ouvert son propre cabinet, sept ans plus tard, après la mort Me Louis M. LAMARRE, ex-Doyen de la FDSE. En octobre 2015, il a intégré le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince.

Le 6 février 2020, il succéda à Me Stanley Gaston en tant que bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-prince. Avant d’occuper ce poste, il fut président de la Commission scientifique  du barreau;  président du Comité d’organisation du 32e Congrès de la Conférence internationale des Barreaux (CIB) en Haïti (décembre 2017 ); président du séminaire de l’Union internationale des Avocats (UIA) organisé à l’hôtel Decameron Hôtel( mai 2019).

En devenant bâtonnier, Me Dorval s’était donné pour mission de “sauvegarder, améliorer et innover” les pratiques du barreau, un rêve que ses assassins ne lui ont pas laissé le temps de réaliser.

Me Dorval était  un passionné du Droit. Il ne jurait que par le droit. Fort de ses 26 ans de carrière, le constitutionnaliste croyait que le droit transcendait tout.

Un citoyen engagé, un professeur dévoué

Derrière l’homme de loi, se cachait un citoyen très attaché à son pays. Le dévouement du professeur Dorval n’avait d’égal que son désir de voir son pays  emprunter les voies du développement. Saginot Deshommes, ancien étudiant à la Faculté de droit, témoigne de l’engagement de son feu professeur, qui l’a inspiré avant même de devenir son étudiant: ” Le Dr Dorval a choisi de vivre en Haïti pour transmettre à des générations son amour de la terre et sa passion de la connaissance notamment du droit.  “si yo pa ka dirije peyi a ke yo pati kite moun ki vle viv la dirijel”, s’habituait-t-il à répéter. ”

Me Dorval se souciait beaucoup de garder une ligne cohérente entre l’image qu’il projetait en tant que professeur et celle qu’elle projetait en tant qu’Avocat. Déstabilisé par la nouvelle, Jean Dewens Joanis, étudiant en 3ème année à la FDSE, affirme que le professeur Dorval était le genre de personne qui se souciait tout le temps de joindre l’acte à la parole, son savoir, savoir-faire et savoir-être devraient inspirer plus d’un. ” On ne se lasse jamais d’écouter le professeur Dorval. C’est d’ailleurs avec lui que j’ai appris à aimer le droit constitutionnel”, explique t il.

Et d’ajouter, avec une pointe de tristesse: “Hier encore, il était venu dispenser son cours. Mais Il ne l’a pas fait, la salle était bondée d’étudiants. Il a promis de revenir vendredi pour dispenser le cours, mais sur la cour, où il sera au moins possible de respecter la distanciation sociale.”

Il ne reviendra pas vendredi. Professeur Dorval ne reviendra jamais…

Et on continue à faire comme si rien de tout cela n’était vrai, en attendant la prochaine victime, dans quelques heures peut-être, Vous, peut-être… ” Pito lakwa al kay manmanw li pa vin lakay ou”, se plaît-on, passivement, à dire.  Malheureusement les malfrats nous démontrent que même dans son antre on n’est pas plus protégé.

En savoir plus :

Le batonnier de l’ordre des Avocats de Port-au-Prince, Monferrier Dorval assassiné à Pèlerin 5

Comment here