REZO NÒDWÈS

L’œil du Maître veille, le sang de Me Monferrier Dorval déclenchera la Révolution

l’oeil-du-maitre-veille,-le-sang-de-me-monferrier-dorval-declenchera-la-revolution

L’œil du Maître veille, le sang de Me Monferrier Dorval déclenchera la Révolution tant souhaitée depuis 1986 jusqu’à aujourd’hui!

Lundi 7 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Notre compatriote Blondel Auguste a vu juste en affirmant que « L’œil du Maître veille, le sang de Me Monferrier Dorval déclenchera la Révolution tant souhaitée depuis 1986 jusqu’à aujourd’hui! » Cette affirmation nous porte à la réflexion pour encourager les jeunes à faire travailler leurs méninges et à joindre leurs flambeaux en faisceaux pour porter une lueur nouvelle sur l’écran d’Haïti. Certains seront choqués si j’avance que le Professeur Dorval savait qu’il allait mourir ; et pourtant, c’est bien une vérité. Les derniers mots prononcés en public par le Professeur Dorval s’énoncent ainsi :

« Je ne m’appartiens plus, j’appartiens au pays. Je fais le sacrifice de ma vie pour servir le pays, j’aime ce pays. » Le professeur Dorval n’est pas le premier et ne sera pas le dernier à faire le sacrifice ultime pour Haïti. Mais, notre éminent professeur ouvre le débat sur les stratégies à mettre en place pour arriver à l’Hayti Nouvelle. Maitre Dorval n’a pas été qu’un simple professeur d’Université ; il était un visionnaire, quelqu’un qui passait le gros de son temps à réfléchir sur les mécanismes à mettre en place pour propulser Haïti de l’état latrinaire à un pays viable.

 

Le natif de Grande Saline fait partie d’une catégorie d’hommes et de femmes en voie de disparition en Haïti. C’était un homme au verbe tranchant qui n’hésitait pas à dire ce qu’il pensait. Maitre Dorval était trop immaculé dans cette société de malfaiteurs, de vils occultistes, de loups et de voraces, de corrompus et de corrupteurs où les analphabètes fonctionnels sont rois et faiseurs de rois. La disparition tragique du Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince ne laisse pas indifférent les bien-pensants de l’Hayti mythique et mystique. Le Bâtonnier était bel et bien l’objet d’un complot bien ourdi qui nous montre à quel point nos dirigeants, ceux qui constituent soit disant les forces vives de la nation sont inconscients, hypocrites et non exempts de duplicité. En Matthieu 23:14a, il est écrit : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous dévorez les maisons des veuves. ». Le Bâtonnier a vécu comme un véritable protecteur de la veuve et de l’orphelin. La charité que le professeur Dorval faisait montre pour ses semblables était sans hypocrisie. Il avait le mal, la corruption et l’idiotie en horreur et il s’attachait fortement au bien.

 

L’œil du Créateur, le Grand Maître par excellence veille sur Haïti et sur les méchants qui croient que tuer les autres, fait d’eux des éternels tout en ignorant que leur tour arrivera et que le Créateur de toute vie les jugera. Le Professeur Monferrier Dorval savait à l’instar de Noam Chomsky qu’il existe deux ensembles de principes : les principes de pouvoir et de privilège et les principes de vérité et de justice. Si vous courrez après le pouvoir et les privilèges, ce sera toujours au détriment de la vérité et de la justice. Maitre Dorval embrassait corps et âme les principes de vérité et de justice, et c’est ce qui fait de lui le défenseur des faibles, des persécutés, des marginalises et l’amant du beau et du bien. Il rêvait grand pour l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince ; il rêvait d’un autre Hayti où les connaisseurs, les citoyens honnêtes et droits auraient droit de cité. Il a dit haut et fort ce que nombre d’entre nous dit tout bas : « Le pays n’est ni dirigé ni administré. » Selon le journaliste Francklyn Geffrard, voler, violer, tuer et incendier est le projet de société des thuriféraires. Le Professeur Dorval est un martyr et son sacrifice ne sera pas vain et portera fruit. Tous ceux qui compatissent à la douleur des parents proches et des étudiants qui sont les véritables perdants de la disparition de Maitre Dorval, doivent boycotter toute idée d’élection avant la rédaction et l’adoption d’une nouvelle constitution selon le vœu des bien-pensants et des constitutionnalistes et hommes de lois qui ont longuement réfléchi sur les limites de la Constitution de 1987.

 

Les politiciens n’ont nullement besoin de servir de l’assassinat spectaculaire du Bâtonnier à des fins politiques, car le sang de Me Monferrier Dorval déclenchera la Révolution tant souhaitée depuis 1986 jusqu’à aujourd’hui! Toutes les conditions sont réunies en ce présent moment pour un véritable chambardement en Haïti. Les dirigeants qui égorge le peuple zombifié ; Les assassins qui importent des armes lourdes pour les distribuer aux gangs éparpillés à travers le pays ; les spéculateurs économiques qui étouffent la population en jouant au Yo-Yo avec le taux de change, savent qu’ils ne sont pas à l’abri du danger et que leur plan macabre est voué à l’échec. Nous, qui sommes des guerriers spirituels ne doivent pas garder une posture de spectateurs pour laisser des mécréants jeter des sorts sur ce peuple abusé, meurtri et vilipendé. Comment des êtres doués de raison peuvent souhaiter qu’il y a ait un million de morts près dans une catastrophe naturelle en Haïti ? C’est de la pure folie et diablerie. Nous devons prier pour ce pays ; nous devons intercéder auprès du Créateur de toute vie et de tout souffle pour que ceux qui sont destinés pour raviver la flamme de la liberté au pays de Jean Jacques Dessalines puissent se mettre debout et assumer leurs responsabilités. « Nous ne mourrons pas, nous vivrons, Et nous raconterons les œuvres de l’Eternel. L’Eternel nous a châtiés, Mais il ne nous a pas livrés à la mort. Ouvrez-nous les portes de la justice: nous entrerons, nous louerons l’Eternel. Voici la porte de l’Eternel: C’est par elle qu’entrent les justes. Nous te louons, parce que tu nous as exaucés, Parce que tu nous as sauvés. La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle. C’est de l’Eternel que cela est venu: C’est un prodige à nos yeux. C’est ici la journée que l’Eternel a faite: Qu’elle soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie! O Eternel, accorde le salut! O Eternel, donne la prospérité! Béni soit celui qui vient au nom de l’Eternel! Nous vous bénissons de la maison de l’Eternel. » (Psaume 118 v 17 à 26).

Les bandits légaux au pouvoir ne sauraient être porteurs d’espoir. Une transition s’impose, mais non avec les éternels voleurs de grands chemins qui se disent être politiciens, qui n’éprouvent aucune sensibilité face à la misère du peuple meurtri. Le Professeur Monferrier Dorval a été transformé pour servir et pour proclamer la libération et  le salut d’Haïti. Il pouvait prendre le chemin de l’exil ; il pouvait se mettre à l’abri ; mais il s’est laissé tuer en témoignage de sa foi en une Hayti Nouvelle plutôt que de grossir le rang des lâches qui pactisent avec les ennemis de la nation haitienne, les assassins de note Père Fondateur, Jean Jacques Dessalines. Nous devons nous rappeler que le martyr rejetait ce système décrié et prônait un système viable. Le leadership que nous avons à divers niveaux en Haïti est un leadership satanique. On ne tue pas un Monferrier Dorval dans un pays où l’Université d’Etat est un bordel, une boîte de prostitution avec des dirigeants proxénètes et des étudiants prostitués classiques qui sont incapables de rêver grand. Pour reprendre mon compatriote Blondel Auguste, je sais que l’œil du Maître veille, le sang de Me Monferrier Dorval déclenchera la Révolution tant souhaitée depuis 1986 jusqu’à aujourd’hui!

« Levez-vous, levez-vous: défendez vos droits!
Levez-vous, levez-vous: n’abandonnez pas le combat! » (Bob Marley)

Kerlens Tilus

Snel76_2000@yahoo.com

Tel : 631-639-0844

Comment here