JUNO 7

L’instructeur du SWAT Kadhafi Saphir tué par balles sur la nationale numéro 2

l’instructeur-du-swat-kadhafi-saphir-tue-par-balles-sur-la-nationale-numero-2

L’inspecteur de police Kadhafi Saphir, instructeur du Groupe d’Intervention de la PNH (SWAT), a été tué dans la zone de Faucher, limitrophe entre Léogâne et Grand-Goâve.

Port-au-Prince, Haïti.- L’inspecteur de police Kadhafi Saphir a été tué par balles dans la nuit du mercredi 2 septembre 2020 sur la route nationale numéro 2 dans une zone située entre les communes de Léogâne et Grand-Goâve. Kadhafi Saphir, issu de la 10e promotion de la Police Nationale d’Haïti (PNH) a été attaqué par des individus non-identifiés qui ont réussi d’abord à crever l’un des pneus de son véhicule selon des informations parvenues à la rédaction de Juno7.

A cause du pneu crevé, l’inspecteur de police, âgé de 46 ans, a été contraint de s’arrêter au bord de la route pour réparer la panne. C’est à ce moment qu’il a été attaqué par les malfrats qui l’ont probablement suivi. Il a reçu plusieurs projectiles selon nos sources.

Le policier-instructeur, Kadhafi Saphir se trouve actuellement dans une morgue dans la commune de Grand-Goâve avant d’être transféré à Port-au-Prince par la PNH .

L’inspecteur de police Kadhafi Saphir vivait depuis plusieurs années à Arcachon 32 dans la commune de Carrefour. Il était très connu et très apprécié dans la zone selon ses proches. Kadhafi Saphir, né le 26 octobre 1973 à Port-au-Prince, était également un karateka haïtien (Kyokushinkai ou karaté full contact) de renommée internationale. Un de ses élèves karateka, Jean Reynold Joseph, a été champion du monde de Kyokushinkai en 2017.

En savoir plus :

Les avocats ont foulé le macadam pour exiger justice pour Me Monferrier Dorval

Comment here