JUNO 7

L’inspecteur divisionnaire Ezéchiel Alexandre blanchi, la FJKL rectifie et s’excuse

l’inspecteur-divisionnaire-ezechiel-alexandre-blanchi,-la-fjkl-rectifie-et-s’excuse

L’inspecteur divisionnaire Ezéchiel Alexandre blanchi des accusations faisant croire qu’il est impliqué dans des activités de gangs, la FJKL rectifie et s’excuse.

Port-au-Prince , Haïti .- L’inspecteur divisionnaire appartenant à l’unité départementale de maintien d’ordre (UDMO), engagé dans les forces de police depuis 1995 a eu gain de cause. Son parcours exemplaire, sa force de caractère et surtout son intégrité ont été récompensés au bout d’un périple. L’inspecteur général en chef de la PNH, Hervé Julien lui a remis une attestation qui l’a blanchi des accusations selon lesquelles il est membre d’un gang armé et la Fondasyon Je Klere a fait amende honorable.

” L’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti atteste, par la présente, que Monsieur Ezechiel ALEXANDRE identifié au numéro 11 – PP – 0689, de grade d’Inspecteur Divisionnaire, affecté à I’UDMO / Ouest, fait partie de la Police Nationale depuis 1995. Après les recherches effectuées dans les archives et sur ses bases de données, l’Inspection Générale certifie que le policier Ezechiel ALEXANDRE n’est l’objet d’aucune recommandation de sanction jusqu’à date. Ce certificat lui est délivré pour servir et valoir ce que de droit”.

Pour couronner le tout, cet inspecteur divisionnaire, chef des opérations à UDMO-Ouest qui ne cesse de clamer son innocence depuis juin dernier et d’exiger une note de rectification de la part de la Fondasyon Je Klere a eu gain de cause.

La Fondasyon Je Klere (FJKL) dit prendre acte, dans un communiqué en date du 9 septembre, des déclarations faites à la presse par l’inspecteur divisionnaire Ezechiel ALEXANDRE; dont le nom et le matricule sont mentionnés, dans son “rapport du 22 juin 2020 sur la situation de terreur qui sévit dans les quartiers populaires”, rejetant les accusations selon lesquelles il est le chef de Base Pilate.

“La FJKL regrette qu’une confusion ait été relevée dans son rapport relatif au matricule de ce policier. La présente note vaut rectification”, lit-on dans ce communiqué.

Par ce communiqué, l’organisation de droits humains a fait droit à la requête de l’inspecteur divisionnaire Ezéchiel Alexandre qui ne veut en aucun cas que son nom soit associé à des activités de gangs armés dans le pays.

En savoir plus :

Matinée de tension, 6 véhicules incendiés, les 5 policiers libérés

Comment here