REZO NÒDWÈS

Les policiers du SPNH-17 souhaitent rencontrer Lucmane Delille pour partager un document d’agrément

Quatre points devront figurer dans l’agenda des échanges entre les membres du Syndicat de la Police nationale d’Haïti (SPNH-17) et le ministre de facto de la Justice et la Sécurité publique Lucmane Delille. Les policiers explorent les meilleures options devant apaiser les tensions.

Samedi 23 mai 2020 ((rezonodwes.com))–La commission mise sur pied  par le comité central du SPNH-17 voulait s’entretenir, jeudi 21 mai, avec le ministre Lucmane Delille pour exposer les préoccupations du syndicat relatives aux derniers mouvements policiers organisés à Port-au-Prince, a restitué l’agent Abelson Gros-Nègre. Le porte-parole du SPNH-17 a également fait état de 4 points d’un document récemment élaboré devant être soumis à l’appréciation de M. Delille aux fins de fixer la position du syndicat et d’assouplir les relations.

À l’avenue Christophe, la délégation conduite par le policier Gros-Nègre s’est repartie bredouille après plusieurs minutes d’attente. Le ministre de la Justice, Lucmane Delille  qui manquait à l’appel semble avoir bouleversé l’agenda de la journée, a tenu à signaler le porte-parole. En conséquence, l’inspecteur Frantzy Termilus, membre du cabinet du ministre, a été instruit de recevoir les membres de la commission, pouvait-on observer.

La teneur du document n’a pas été divulguée par l’agent II de la PNH également porte-parole du SPNH-17. Cependant, certains avisés devinent des revendications liées à la décision du Parquet de Port-au-Prince d’interdire à la coordonnatrice du syndicat Yanick Joseph de laisser le pays.

La correspondance du substitut du commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince Gulmail Nicolas ordonne au directeur du Service de l’Immigration et de l’Émigration, Joseph Ciancuilli d’empêcher à la cheffe de file du SPNH-17 de laisser le pays.  

Entre temps, les agents envisagent de rencontrer le ministre Delille dans les jours à venir pour débattre des intérêts du SPNH-17. Ils espèrent également rencontrer le Premier ministre Joseph Jouthe pour tenter d’assouplir les rapports.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Comment here