JUNO 7

Les avocats ont foulé le macadam pour exiger justice pour Me Monferrier Dorval

les-avocats-ont-foule-le-macadam-pour-exiger-justice-pour-me-monferrier-dorval

Les avocats et des organisations de la société civile ont foulé le macadam pour exiger justice pour Me Monferrier Dorval

Port-au-Prince ,Haïti .- Comme annoncé, une marche a eu lieu, ce jeudi 3 septembre 2020 , sur tout le territoire national en signe de protestation contre l’assassinat du batonnier Monferrier Dorval.
Des Avocats de toutes les juridictions du pays, des leaders politiques, des dirigeants d’organisations de défense des droits humains, des représentants d’organisations de la société civile ainsi que des militants d’organisations populaires, ont foulé le macadam ce jeudi afin de réclamer justice pour le bâtonnier lâchement  assassiné, en sa résidence à Pelerin 5, le 28 aout dernier.

Les avocats ont foulé le macadam pour exiger justice pour Me Monferrier Dorval

Ces avocats, vêtus de leur toge et déterminés plus que tout pour que ce crime ne reste pas impuni, ont marché depuis le cabinet du feu bâtonnier jusqu’à la cour de cassation.

La Bâtonnière a.i du barreau de Port-au-prince, Me Marie Suzie Legros, a déclaré que l’enquête sur l’assassinat du Feu Me Dorval doit aboutir. Auteurs, co auteurs et complices, tous ceux qui ont participé à ce crime odieux doivent être punis, car “nul ne peut être au-dessus de la loi dans une société démocratique.”

“Le barreau de Port-au-Prince veut croire que dans cette circonstance exceptionnelle, où le Droit est en péril, les institutions compétentes se montreront à la hauteur et parviendront en toute indépendance à etablir la vérité, afin que justice soit rendue au bâtonnier Monferrier Dorval et à la société toute entière”, a-t-elle ajouté.

Le président de la fédération des barreaux d’Haïti, Me Jacques Lethang, tout en reclamant justice pour le Bâtonnier, a affirmé que le sacrifice de Me Dorval n’est pas vain, puisqu’il a laissé son héritage, des avocats et avocates, tous réunis autour d’une même cause: la lutte pour l’Etat de Droit.

L’un des leaders du seccteur démocratique et populaire, Me André Michel, également présent à  cette marche, a déclaré que l’assassinat de Maître Dorval est un crime d’Etat organisé dans le but de  créer la peur et la panique et surtout pour permettre aux ennemis du Peuple Haïtien de mieux conserver le Pouvoir Politique.

“D’ailleurs, le Commissaire du Gouvernement près le tribunal de première de Port-au-Prince n’avait même pas jugé bon de passer des instructions fermes pour la protection de la Scène du CRIME”, a t il indiqué, en référence au domicile du bâtonnier qui a été vandalisé après sa mort.

De son côté, le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains, Pierre Espérance a mis l’accent sur l’importance de la mobilisation comme l’un des moyens de garantir l’aboutissement de l’enquête.

“Nous sommes, cependant,  consternés d’apprendre que le domicile du bâtonnier Monferrier Dorval a été vandalisé après que le Commissaire du Gouvernement près le TPI de Port-au-Prince avait déclaré avoir pris toutes les mesures nécessaires pour sécuriser la scène du crime”, a-t-il indiqué.

Le premier ministre Joseph Jouthe a confié, ce matin, à  Juno7 que l’enquête avance plutôt bien. Le téléphone  du défunt a été  retrouvé et 3 suspects potentiels ont été arrêtés mais leurs noms ne sont pas encore dévoilés.

En savoir plus :

Le porte-parole du SPNH-17, Abelson Gros-Nègre, ne fait plus partie de la PNH

Comment here