REZO NÒDWÈS

Le Secteur Démocratique va engager la dernière phase de la bataille contre le régime en place le 18 novembre, déclarent ses leaders

le-secteur-democratique-va-engager-la-derniere-phase-de-la-bataille-contre-le-regime-en-place-le-18-novembre,-declarent-ses-leaders

La mobilisation s’annonce générale pour obtenir la démission du Président Jovenel Moïse. Le Secteur démocratique mise sur la participation populaire pour engager la bataille

Vendredi 13 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– C’est le compte à rebours pour le Chef de l’État Jovenel Moïse, croient comprendre les dirigeants de l’opposition politique.

Réunis, jeudi 12 novembre, à Delmas, les membres du Secteur démocratique et populaire ont dévoilé la dernière ligne du combat devant mettre fin au règne du régime du PHTK.

Après une critique au vitriol, Shiller Louidor, fidèle à ses interventions tonitruantes, annonce que la mobilisation sera générale. Le pays entier sera engagé dans cette bataille pour jeter les bases d’une transition de rupture et refonder l’État. Pour le dirigeant de l’opposition, Jovenel Moïse appartient au passé et son héritage et ses décisions seront jetés à la poubelle de l’histoire, souligne le médecin.

À l’instar de nos ancêtres qui ont livré combat en 1803 pour briser la chaîne de l’esclave, cette génération est appelée à suivre leur trace pour offrir au pays une autre alternative, débarrasser la nation de ce régime symbole du malheur et du drame haitien.

Le 18 novembre 2020, ramenant la 217eme commémoration de la Bataille de Vertieres, la population est invitée à descendre dans la rue pour dénoncer l’insécurité, le banditisme d’État, la criminalité organisée. Ce sera également l’occasion d’exiger la démission de Jovenel Moïse, incarnant la déchéance sociale, encouragent les membres du Secteur démocratique et populaire. 

La mobilisation du 18 novembre, contrairement à l’initiative de Jean-Charles Moïse appelant la population à se rassembler devant l’ambassade américaine, sera concentrée dans l’aire du Champs-Mars pour faire résonner le message populaire. 

Le porte-parole du Secteur démocratique, André Michel, salue l’engagement des membres de l’opposition à résister face à la division qui guette le secteur, dit-il. La dernière rencontre tenue sous le leadership de l’ancien maire Rony Colin a permis de recoller les morceaux et consolider les bases populaires.

Les divergences des points de vue temoignent de la vitalité démocratique au sein de l’opposition, cependant elles ne doivent pas nous diviser a admis André Michel.

L’ancien sénateur de l’Ouest, Antonio Cheramy, appelle à serrer les rangs pour vaincre l’ennemi.

 »Le Président Jovenel Moïse n’est pas un chef, il est un valet, un traitre », a scandé Antonio Cheramy, devant une foule de militants chauffés à blanc. 

 »Le 18 novembre prochain sera la derniere date de commémoration de fête officielle à laquelle il aura à prendre part », a assuré Antonio Cheramy.

Les dés sont définitivement jetés, il n’y a aucun espoir pour éviter le détresse. Le pays file droit vers une transition politique réformatrice, soutient Shiler Louidor.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Comment here