MAG HAITI

La FBH, la CIB, l’OPC, le MCC et le Secrétariat Général de la Présidence réagissent à l’assassinat de Me Dorval

Ces institutions, la Fédération des Barreaux d’Haïti, la Conférence Internationale des Barreaux, l’Office de la Protection du Citoyen, le Ministère de la Culture et de la Communication et le Secrétariat Général de la Présidence, ont écrit pour pleurer le départ du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince Me Monferrier Dorval, condamner cet assassinat révoltant et demander aux autorités concernés de diligenter une enquête aux fins d’identifier les auteurs de ce crime en vue de les poursuivre conformément à la loi pénale. Elles reconnaissent à l’unanimité que cette attaque horrible survenue sur le Bâtonnier Monferrier Dorval, exécuté dans la cour de sa résidence dans la nuit du vendredi 28 août 2020, est un coup dur contre l’intelligentsia haïtienne.

En effet, la Fédération des Barreaux d’Haïti dit exiger que tout soit mise en oeuvre pour que les auteurs de cet assassinat soient identifiés, jugés et condamnés. Elle demande aux Avocats et Avocates des dix-huit juridictions du pays d’observer un arrêt de travail sur l’ensemble du territoire national.

Dans son communiqué, la Conférence Internationale des Barreaux (CIB) a fait savoir qu’ “abattre le dernier bastion de la vertu, suscite en nous un sentiment profond de révolte”. “Nous, avocats des 47 États, Membres de la Conférence internationale des barreaux de tradition juridique commune, sommes les témoins de l’engagement du bâtonnier Monferrier Dorval…. “, écrit la Conférence Internationale des Barreaux. Pour l’Office de la Protection du Citoyen, “Comment des assassins peuvent-ils décider de mettre fin à la vie d’une telle personnalité, utile pour le pays ? Quelle perte énorme pour le pays, le monde universitaire, le Barreau de Port-au-Prince !”. Le Protecteur du Citoyen, Renan Hedouville se dit indigné et a appris avec forte émotion l’assassinat crapuleux du distingué professeur et éminent juriste, Maître Monferrier Dorval.

Le Ministère de la Culture et de la Communication dit noter que ce nouvel assassinat ciblant cette fois, Maître Dorval, est survenu dans une logique de remontée globale de l’insécurité illustrée quasiment par des exécutions sommaires. Le MCC dit noter également que : ces assassinats coïncident en fait, avec les débats actuellement sur la nécessité de prendre, entre autres, la double voie de la Réforme constitutionnelle et du proccesus électoral., il est une tradition de violences politiques dans notre pays depuis l’assassinat de notre Empereur, Jean Jacques Dessalines., il est surtout une tradition de violence pré ou post électorales, de violences para électorales, qui s’est institués déjà, depuis les élections de novembre 1987., il est enfin un laboratoire du crime professionnel qui s’est perfectionné durant ces 15 dernières années.

Quant au Secrétariat Général de la Présidence, dans sa note de presse, “la Présidence demande à la Police Nationale d’Haïti de prendre toutes les dispositions nécessaires pour arrêter les criminels qui ont tué le professeur Monferrier Dorval”. La Présidence précise que la PNH a tout le support du gouvernement pour faire aboutir l’enquête afin de mettre hors d’état de nuire ces bandits qui ont assassiné l’un des esprits bienfaisants de la nation. Elle continue pour faire savoir que les unités de la police et les services de la justice doivent rapidement procéder à l’arrestation et à la condamnation des coupables.

Notons que Monferrier Dorval est Docteur en droit, Professeur des Universités, Intellectuel, Constitutionnaliste. Me Dorval était Conseiller de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince depuis 2017, puis a été élu Bâtonnier de cette juridiction le 6 février 2020.

Jacky M. Fontaine

Comment here