HAITI 24 NEWS

Haïti-Coronavirus : refus des religieux d’appliquer les mesures préventives, le MAEC impuissant

haiti-coronavirus-:-refus-des-religieux-d’appliquer-les-mesures-preventives,-le-maec-impuissant

Des chefs religieux, parmi lesquels Mackenson Dorilas propriétaire de « l’église de Dieu les envoyés » et Armel Lafleur, responsable de la Mission Eglise Indépendante de la Porte Etroite (MEDIPE), ont encore épaté la toile avec leurs fameuses prestations habituelles devant leurs assemblées respectives.

Face aux mesures de protection et de précaution imposées par l’État haïtien, ces chefs religieux s’y opposent catégoriquement, invitant ainsi leurs fidèles à ne pas obéir, car selon eux sous prétexte d’être immunisés contre le Coronavirus. Ce dimanche 22 mars, leurs assemblées ont fonctionné normalement, comme si de rien n’était et ils soutiennent qu’ils sont immunisés du Coronavirus. Vérité ou mythe, aucun chef religieux n’a le droit de s’opposer à une mesure de sécurité prescrite par des autorités, surtout face à la menace que représente le COVID-19 aujourd’hui.

L’Église est le domaine de la foi, par contre la gestion de l’État est le domaine de la rationalité et de l’objectivité, donc aucun conflit ne devrait exister entre ses deux instances, on suppose. De plus, au regard du principe de la souveraineté, l’État est au-dessus de toutes autres autorités sur son territoire. Ainsi, ce refus d’obéir de la part de ces leaders religieux est non seulement punissable au regard de la loi, mais aussi expose la population de plus en plus à la contamination du coronavirus.

Faudra-t-il que des milliers de personnes meurent aussi en Haïti pour que tout le monde comprenne que le Coronavirus est réel et qu’il est déjà présent sur le territoire ?

Au lieu de plonger le peuple plus profondément dans l’irrationnel, au contraire, l’église en tant qu’acteur de contrôle social devrait de préférence supporter l’État dans la campagne de sensibilisation contre le COVID-19.

Fort heureusement, ayant compris que la dimension spirituelle et la réalité matérielle sont complémentaires, d’autres dirigeants religieux ont agi différemment. À cet effet, la Commission Médicale Chrétienne d’Haïti (CMCH), de concert avec la Fédération Protestantes d’Haïti (FPH) ont lancé un appel à la solidarité à toutes les confessions religieuses, les encourageant à suivre les consignes dictées par les autorités publiques pour empêcher la propagation du virus.

D’autre part, ils ont mis à la disposition des chrétiens un guide d’information sur le Coronavirus et ont proposé que désormais, les cultes pouvaient être organisés sur les réseaux sociaux afin de permettre aux fidèles de continuer à jouir de leur liberté religieuse.

Étant donné que le Pasteur Armel Lafleur et le Prophète autoproclamé Mackenson Dorilas sont déjà aux prises avec la justice pour avoir délibérément désobéi aux instructions prononcées par le Président de la République et les autorités compétentes, relatives à la limitation de la propagation du COVID-19, il serait un bon choix que les autres chefs religieux s’appliquent aux nouvelles dispositions ou d’avoir recours aux conseils fournis par la Commission Médicale Chrétienne d’Haïti (CMCH) et la Fédération Protestantes d’Haïti (FPH). Dans le cas contraire, cette foi sans raison, au lieu de nous sauver, elle causera la perte de toute une population.

The post Haïti-Coronavirus : refus des religieux d’appliquer les mesures préventives, le MAEC impuissant appeared first on Haiti24.

Comment here