REZO NÒDWÈS

Flashback – Petro Caribe – « Edé Pèp » : un vaste gaspillage de fonds publics, confirme la Cour des Comptes

flashback-–-petro-caribe-–-«-ede-pep-»-:-un-vaste-gaspillage-de-fonds-publics,-confirme-la-cour-des-comptes

Pour se moquer du peuple haitien et pouvoir mieux détourner des fonds du trésor public, qu’a confirmé le rapport de la Cour des Comptes sur la dilapidation de fonds de Petro Caribe, voilà le subterfuge utilisé par Martelly et Lamothe. A lire entre les lignes: « Un programme stratégique qui vise à l’amélioration des conditions de vie des haitiens, à travers une coordination et l’implémentation de programmes innovants d’assistance sociale, ciblée surtout vers la population qui vit au-dessous du seuil de l’extrême pauvreté« .

La grande question, pour quel résultat aujourd’hui ? Le FAES a « gonflé artificiellement les montants avancés comme transfert direct aux mains des bénéficiaires soit en espèces ou en nature« .

premye fwa pèp la jwenn tout bon vre ! Li gen yon bèl kòd penal li tap chaché !!! menm pastè ki te konplis nan silans yo ki tap regle zafè la dime yo fè sèman sa pap pase konsa. na wè sa pi devan ?

Jeudi 2 juillet 2020 ((rezonodwes.com))–Flashback–Lien du texte original, ICI.

Petro Caribe – « Edé Pèp » : un vaste gaspillage de fonds publics, confirme la Cour


Des centaines de milliers de bénéficiaires sans numéro de téléphone. Tout ce gaspillage, selon la Cour, « a été orchestré au nom de la Lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale au détriment des populations les plus vulnérables censées être les bénéficiaires du programme« , lisons-nous dans le rapport.

Le FAES a « gonflé artificiellement les montants avancés comme transfert direct aux mains des bénéficiaires soit en espèces ou en nature« . L’examen de la documentation fournie permet d’affirmer que les montants des paiements allégués ne correspondent pas à la réalité.

Viktwa pou pèp’la

Samedi 1er juin 2019 ((rezonodwes.com))–« À la lumière des résultats obtenus et des irrégularités relevées, il est permis d’affirmer que le programme EDE PÈP a été un vaste gaspillage de fonds publics« , écrit la Cour Supérieure des Comptes, dans son deuxième rapport sur la dilapidation de fonds de Petro Caribe.

De plus, la Cour a révélé avoir « décelé des indices concordants de
malversations financières d’une partie des fonds censés être alloués aux bénéficiaires du volet transfert d’argent et notamment les projets Ti Manman Cheri, Kore Etidyan, Bon Dijans/ Bon de solidarité et Kore Moun Andikape
« .

Edé Pèp : données non fiables et solides

La base de données comportant la liste des bénéficiaires inscrits aux différents projets du programme EDE PÈP et ayant servi au versement des allocations (monétaire et en nature) aux différents bénéficiaires du programme n’est ni solide ni fiable.

Tandis que, commente la Cour, « la fiabilité des paiements d’argent reposait sur les informations personnelles essentielles relatives aux bénéficiaires, notamment, le numéro de téléphone indispensable pour recevoir un paiement« .

Sur ce point, la Cour a constaté d’importants écarts dans la base de données avec des dizaines de milliers voire des centaines de milliers de bénéficiaires
sans numéro de téléphone.

Comment here