MAG HAITI

Fanmi Lavalas rejoint les signataires de la déclaration du 21 août 2020

Intervenant sur les ondes de Magik9 ce matin du 24 août 2020, Joël Edouard Vorbe dit Pasha Vorbe annonce l’adhésion de l’organisation politique Fanmi Lavalas à la “Déclaration du 21 Août 2020-Résolution pour une solution nationale” a appris l’agence de presse en ligne Gazette Haïti.

En effet, plusieurs partis politiques ont signé le 21 août dernier dans les jardins de Kiskeya une résolution baptisée “Déclaration du 21 Août 2020-Résolution pour une solution nationale”, Fanmi Lavalas absent des participants a finalement rejoint les signataires de cette résolution qui exige notamment le départ au pouvoir du président Jovenel Moïse.

Notons que les citoyennes et citoyens membres, dirigeants d’associations professionnelles, culturelles ou confessionnelles et membres et dirigeants de partis et de regroupements politiques qui ont signé cette résolution affirment avoir envoyé un message clair et ferme à tous les peuples amis d’Haïti et aux représentants des pays et institutions internationales présents sur le territoire. Voici les quatre points forts de ladite déclaration.

  1. Les élections ne sont pas possibles avec Jovenel Moïse au pouvoir. C’est la première condition indispensable pour que les élections aient lieu : Jovenel Moise ne doit plus être au pouvoir.
  2. Toutes les institutions, associations qui signent cette résolution acceptent le principe de trouver au plus vite un accord politique pour établir les modalités du départ de Jovenel Moise du pouvoir, et l’organisation et le fonctionnement d’un gouvernement de transition.
  3. Toutes les institutions, associations qui signent cette résolution s’engagent devant la nation et le monde entier à ne pas compromettre le processus et d’accompagner la démarche jusqu’à la fin dans l’intérêt de la population qui souffre sans cesser de lutter pour le changement.
  4. Nous demandons à tout citoyen, toute citoyenne de faire entendre sa voix dans le sens de cette résolution. Et nous demandons surtout à toutes les institutions publiques du pays d’accompagner notre démarche et de ne pas laisser Jovenel Moise se servir d’eux comme outils politiques pour s’opposer à la volonté nationale.

Jacky M. Fontaine

Comment here