REZO NÒDWÈS

Covid-19 – Plus de 25 000 Haïtiens sont revenus de la République dominicaine en mai, révèle GARR

covid-19-–-plus-de-25-000-haitiens-sont-revenus-de-la-republique-dominicaine-en-mai,-revele-garr

De nombreux migrants n’ont pas subi de contrôles sanitaires à leur retour en Haïti

Ils n’ont droit à aucune aide sociale en Haïti alors que le gouvernement a déjà débloqué plus de $50 millions dans le cadre de la crise sanitaire, dit-il, et le président Jovenel Moise s’est affairé à mettre sur pied une stratégie pour rester au pouvoir au-delà de la date limite de son mandat constitutionnel, le 7 février 2021.

Jeudi 4 mai 2020 ((rezonodwes.com))–Quelque 25 166 Haïtiens sont revenus de la République dominicaine en mai dernier, au plus fort de la pandémie dans les deux pays, a révélé jeudi le Groupe d’appui aux réfugiés et aux rapatriés (GARR).

Sur ce total, environ 20 000 ont passé par des points de passage officiels et 5 000 par des points de passage non officiels (Cornillon, Ferrier, Thomassique, Terre Cassée), malgré le fait que la frontière soit fermée depuis la mi-mars pour limiter la propagation de Covid-19, a indiqué l’organisation humanitaire.

Début mai, la GARR a indiqué que plus de 23 500 Haïtiens étaient retournés dans leur pays d’origine en avril après que la pandémie eut forcé la fermeture d’entreprises d’infrastructures en République Dominicaine, et après n’avoir reçu aucune aide sociale du gouvernement de Medina.

De nombreux migrants n’ont pas subi de contrôles sanitaires, ce qui pourrait encourager une propagation incontrôlée dans les villes frontalières qui ont généralement des services de santé insuffisants, a averti l’agence.

Toutefois, la GARR a exhorté les autorités à prendre des mesures pour renforcer les mesures de sécurité le long des lignes frontalières, qui pourraient connaître une transmission incontrôlée.

Rappelons que la République dominicaine est l’un des pays les plus touchés par la nouvelle souche de coronavirus dans les Caraïbes, avec 18 040 cas confirmés et plus de 500 décès. Par conséquent, il y a un risque élevé que ceux qui retournent en Haïti soient porteurs de l’agent infectieux, ont plusieurs observateurs.

Comment here