HAITI 24 NEWS

Covid-19 : erreurs de communication, polémiques… Le gouvernement empêtré dans le reconfinement

covid-19-:-erreurs-de-communication,-polemiques…-le-gouvernement-empetre-dans-le-reconfinement

Les confinements se suivent et ne se ressemblent pas. Alors que la règle du « restez chez vous » imposée en mars avait abattu sa chape de plomb d’un coup sur l’ensemble de la France, ce nouvel épisode, appliqué depuis le 30 octobre, peine à reproduire un effet de souffle comparable. « L’atmosphère n’est pas exactement la même. Les gens n’ont pas encore pris conscience de la réalité du danger », estime une ministre qui attribue notamment cette différence au fait que les écoles restent ouvertes et que les Français sont incités à travailler. « L’opinion publique est fatiguée, lasse, dans l’incompréhension et la contestation », a reconnu le premier ministre, Jean Castex, mardi 3 novembre, lors de la réunion des députés La République en marche (LRM) à l’Assemblée nationale.

La situation sanitaire, pourtant, n’a rien de rassurant. Au contraire. Lundi, le nombre de décès liés au Covid-19 a fortement progressé, avec 418 morts recensés, et le nombre de contaminations diagnostiquées a battu un nouveau record : 52 518 en vingt-quatre heures. De quoi pousser le gouvernement à adapter son dispositif, afin que ce nouveau confinement soit à la fois mieux respecté et accepté. Et ce, au prix de quelques embardées dans sa communication.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a ainsi été pris en faute, mardi matin, pour avoir annoncé sur BFM-TV qu’un couvre-feu serait désormais appliqué « à 21 heures, je crois », à « Paris et peut-être l’Ile-de-France ». Une réponse aux nombreuses entorses au confinement, constatées ces derniers jours. Les autorités ont dressé 14 000 verbalisations sur 100 000 contrôles à travers tout le pays. Mais M. Attal a parlé trop vite. A peine dévoilée, l’option qu’il a avancée a immédiatement été démentie par Matignon. « Cette mesure va être concertée avec la municipalité parisienne par la Préfecture, mais n’est pas décidée à ce stade », a rectifié l’entourage de Jean Castex, précisant qu’« une décision sera prise dans les prochains jours ».


Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lors de la session des questions au gouvernement, le 3 novembre. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Comment expliquer un tel couac de communication au sommet de l’Etat ? Lundi soir, lors d’une réunion interministérielle organisée autour de Jean Castex, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a déploré des rassemblements nocturnes illégaux dans les rues de la capitale, devant certains commerces ou des restaurants reconvertis dans la vente à emporter et autorisés à fermer tardivement. Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, de son côté, a évoqué la possibilité de soumettre ces commerces à un couvre-feu. Mais la question n’avait pas encore été tranchée, et n’avait donc pas vocation à être dévoilée sur la place publique, avant qu’une concertation ait été menée avec les élus locaux concernés.

Il vous reste 61.52% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

The post Covid-19 : erreurs de communication, polémiques… Le gouvernement empêtré dans le reconfinement appeared first on Haiti24.

Comment here