REZO NÒDWÈS

Corona virus: l’épidémie flambe aux USA

corona-virus:-l’epidemie-flambe-aux-usa

Mercredi 1er juillet 2020((rezonodwes.com))Anthony Fauci, le directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses, avertit que les Etats-Unis pourraient passer de 40.000 nouveaux cas détectés par jour à 100.000 à moins de nouvelles interventions pour endiguer la pandémie de Covid-19.Plus tôt, le Dr Anthony Fauci, éminent membre de la cellule de crise présidentielle sur le coronavirus, avait reconnu que les autorités sanitaires n’avaient « pas le contrôle total » sur la pandémie. 

« Je ne serais pas surpris si nous atteignions 100.000 (nouveaux cas, ndlr) par jour si on ne renverse pas la tendance », avait-il ajouté. Actuellement, 40.000 nouveaux cas sont détectés quotidiennement.

Il témoignait, avec trois autres médecins des grands organismes de santé américains, devant les sénateurs. Tous ont appelé les Américains, notamment les jeunes, à porter un masque et à respecter la distanciation physique. 

Témoin de l’aggravation de la situation, l’Etat de New York, qui fut longtemps l’épicentre de l’épidémie américaine mais voit depuis plusieurs semaines l’épidémie refluer, a porté mardi à 16 le nombre des Etats dont les visiteurs sont soumis à quarantaine. Parmi ces Etats figurent la Californie, qui compte désormais plus de 220.000 cas.

Avec 1.199 décès supplémentaires en 24 heures, le bilan journalier des Etats-Unis est reparti à la hausse selon le comptage publié mardi par l’université Johns Hopkins. Cela porte le bilan américain total à 127.322 morts.

Donald Trump a une fois de plus fustigé la responsabilité de la Chine. « Quand je regarde la pandémie répandre son horrible visage à travers le monde, y compris les dégâts qui ont été faits aux Etats-Unis, je deviens de plus en plus en colère contre la Chine », a-t-il tweeté.

En raison de l’épidémie, le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, 77 ans, a renoncé à organiser des meetings en vue de l’élection présidentielle de novembre, contrairement au président républicain Donald Trump.

« Je vais suivre les consignes du docteur, pas juste pour moi mais pour le pays. Et cela veut dire que je ne vais pas organiser de meetings », a déclaré l’ancien vice-président de Barack Obama dans son Etat du Delaware. 

burx-cat/seb/plh/am

© Agence France-Presse

Comment here